La demande en mariage : Comment et quand la faire ?

Deux personnes qui choisissent de se marier éprouvent les premiers sentiments de célébration lorsque leur décision est communiquée à leur famille. L’étiquette du mariage comprend des règles à suivre pour l’annonce des fiançailles qui, si elles étaient autrefois sacrées, peuvent désormais varier en fonction des situations et des besoins.

Comment ça se passe aujourd’hui ?

Aujourd’hui, en effet, de nombreux couples vivent déjà ensemble et peuvent donc décider d’annoncer l’événement de leurs fiançailles officielles lors d’un déjeuner dans ce qui est déjà leur maison. Ou bien ils vivent séparément, mais connaissent déjà leurs familles respectives : dans ce cas, le déjeuner pourrait avoir lieu séparément, d’abord avec les parents de la mariée, puis avec les parents du marié. Ou ne pas connaître du tout la famille : à ce stade, le déjeuner devient un rendez-vous officiel pour se présenter et annoncer les fiançailles et le mariage qui s’ensuit.

En tout cas, il est bon que l’annonce de votre mariage soit un moment convivial qui rassemble les membres de la famille et, si vous le souhaitez, même des amis très proches, peut-être les futurs témoins du mariage, si le couple les a déjà choisis.

Comment faire sa demande ?

Il est toujours agréable que le fiancé se rende chez la future mariée et “demande sa main” à son père, avec une bague de fiançailles dans sa poche : c’est un geste agréable qui marque le début d’une relation basée sur l’estime, la confiance et l’implication des familles. Cette formalité était autrefois indispensable car les filles vivaient “reléguées” dans la maison jusqu’au jour du mariage sous le contrôle du père, chef de famille.

Lire aussi  Comment faire un mariage pas cher ? 13 conseils pour économiser de l'argent

Maintenant que les femmes ont acquis une totale indépendance et autonomie, il sera utile à la fiancée anxieuse de suggérer quelques astuces au futur beau-père, lui faisant comprendre que personne ne peut usurper son rôle envers sa fille. Et puis la future mariée devra aller chez lui !

Ce ne sera probablement pas la première fois que la fiancée rencontrera sa future belle-famille, il ne devrait donc pas y avoir de silences gênants. Il était une fois le fiancé qui se sentait obligé de ressembler à une “bonne fille”, rassurante, une femme de la maison qui pouvait s’occuper de son mari et de ses enfants sans lui causer d’ennuis : la fiancée portait des vêtements sobres, adoptait une attitude calme, etc.

Aujourd’hui, les choses sont décidément différentes, chacun a tendance à être spontané, simplement lui-même, à être apprécié pour ses vraies qualités, tout en gardant toujours le respect et l’éducation. Malgré cela, il faut dire que la future mariée sera probablement “sous observation” et sera un peu “sous pression” par la future belle-mère, mais il suffit d’avoir le bon sens pour comprendre que la mère aura peur d’être mise de côté par son fils et pouvoir la rassurer en ce sens.

Vous pouvez essayer, par exemple, de vous lier d’amitié avec elle en lui demandant des conseils sur ce qui plaît à son fils ou, si vous n’y parvenez pas, il est toujours essentiel de maintenir les règles de bonnes manières, d’autant plus qu’une friction entre belle-mère et belle-mère se transforme inévitablement en friction entre le couple.

Lire aussi  Traditions, superstitions et croyances pour la mariée
Julien

Margaux

J'ai toujours voulu être une princesse 👸, je l'ai été au moins le temps d'une journée, le jour de mon mariage. Cotillons.fr est pour moi l'occasion de donner des conseils pour que cette journée soit la plus belle de votre vie. J'ai aussi un petit côté "Valérie Damidot", j'aime les belles choses et prendre soin de mon intérieur. S'il n'est pas question de décorer la maison ici, je vous donnerais des conseils pour la décoration de votre mariage. Car pour le mien, c'est moi qui avais tout fait ⚒.

Laisser un commentaire

En cours ( 2 min) : La demande en mariage :…